Si vous planifiez un 1er voyage au Québec, il y a de fortes chances que, comme 90 % des road trippers, vous ayez envie de découvrir le Fjord du Saguenay. Et vous aurez raison ! Ce coin de pays est tout bonnement magnifique 😉

Il fait partie des étapes chéries lors d’un road trip au Québec, mais les baroudeurs se demandent souvent quelle rive privilégier, quel côté explorer, lequel du Sud ou du Nord vaut le plus la peine.

(article écrit par Christine Briffod – Voyager au Canada)

Fjord du Saguenay, quelle route prendre ?

L’été dernier, nous avons décidé d’y retourner et de prendre le temps de profiter des 2 bords. Et croyez-moi, quelle que soit la rive, vous verrez des paysages à couper le souffle.

Dans cet article, je vous ai sélectionné quelques coins exceptionnels côté nord et côté sud pour vous inspirer. Et pour vous faciliter la vie, je les ai localisés sur la carte du Fjord du Saguenay juste là, en dessous.

Cliquez sur la carte pour l’agrandir. Et hop !

Ce qu’on ne vous dit presque jamais sur le fjord… 

Vous êtes prêts à entendre la vérité crue ? Vous l’aurez voulu…
Et bien la route qui « longe » le fjord n’est pas panoramique. C’est dit.

Je veux dire par là qu’elle n’offre pas de vues dégagées sur le fjord, que vous passiez par la rive nord (route 172) ou par la rive sud (route 170) !

Dans les 2 cas, il vous faudra quitter la route principale pour accéder au fjord et à ses panoramas grandioses.

Pour les 2 rives, cela n’enlève rien à la beauté du décor tout au long de la route. Simplement, ce sont plutôt des paysages de forêts et de lacs que vous verrez défiler que des vues sur le fjord.

Alors, prêt à découvrir quelques perles du fjord ?

Sur la rive nord du Saguenay…

La flèche du littoral à Saint-Fulgence

À 15 km de Ville de Saguenay (Chicoutimi) et 110 km de Tadoussac

Les battures de St-Fulgence © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Pourquoi je vous parle de cette longue langue de terre de 650 m composée de sable, de rochers et de gravier ?

Et bien, parce que la flèche du littoral tient lieu de démarcation entre la rivière Saguenay et le Fjord du Saguenay. Autrement dit, c’est ici que débute le fjord ! En plus, elle s’avance dans l’eau de manière perpendiculaire par rapport au rivage au lieu d’être parallèle, et ça, c’est unique !

La flèche du littoral à St-Fulgence © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Bon à savoir pour vous y arrêter : visez la marée basse, sinon la flèche sera sous l’eau et vous ne verrez rien… C’est facile d’accès, car elle est directement le long de la route 172 qui va vers Tadoussac (bon, en même temps, il n’y a qu’une seule route…).

Il n’y a pas de places de stationnement aménagées pour les visiteurs, mais c’est assez large pour arrêter sur le bas-côté. Si vous décidez de prendre une petite marche, renseignez-vous sur la marée !

Des vacanciers profitent du beau temps sur la flèche du littoral © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Vous voulez connaître un p’tit secret ?

Pour apprécier pleinement le point de vue sur la flèche, la rivière Saguenay et le début du fjord, le mieux est de vous rendre au belvédère situé en haut du Cap des Roches.

Je vais être franche, ce n’est pas très facile à trouver parce qu’il est sur le site du CIBRO (ancien centre d’interprétation des battures et de réhabilitation des oiseaux) qui a fermé en 2018. Il n’y a plus de panneaux de signalisation…

Mais, on a testé pour vous, alors on vous partage l’info 😉

En arrivant de Chicoutimi, il suffit de quitter la route 172 pour rejoindre le village de Saint-Fulgence, de le traverser par la rue du Saguenay et de prendre à droite sur le Chemin Cap des Roches situé entre 2 maisons individuelles (avant d’arriver en haut de la côte).

Il y a un stationnement env. 150 m après. C’est là le point de départ.

Si vous avez un GPS ou l’équivalent, vous pouvez mettre l’ancienne adresse du CIBRO soit le 100 chemin Cap des Roches, Saint-Fulgence, Québec, G0V 1S0. Et si vous ne trouvez pas, demandez à un Fulgencien
ou à une Fulgencienne 😉

Vue depuis le belvédère de Cap des Roches à St-Fulgence © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Une fois au stationnement, vous pouvez contourner à pied la barrière pour accéder au chemin (pas entretenu, mais large et bien visible) qui vous emmènera directement à un belvédère de type plateforme en moins de 10 mn.

Ça grimpe un peu jusqu’au point de vue (c’est un cap quand même…), mais c’est vraiment facile. Et la vue en vaut la peine n’est-ce pas ?

Le village de Sainte-Rose-du-Nord

À 45 km de Ville de Saguenay (Chicoutimi) et 85 km de Tadoussac

Sentier du Quai - Ste Rose du Nord

Vue depuis le sentier du Quai à Ste-Rose-du-Nord © Crédit photo : Stéphane Morvan

Fjord du Saguenay - Ste Rose du Nord

Belvédère du sentier de la plateforme à Ste-Rose-du-Nord © Crédit photo : Stéphane Morvan

Ce charmant petit village niché au bord du Fjord du Saguenay est surnommé la perle du Fjord. Bon, c’est minuscule, mais l’arrêt vaut la peine, les photos du dessus en témoignent !

2 bons plans pour admirer de beaux points de vue sur le fjord :

  1. Empruntez l’un des sentiers du Quai, au moins le sentier rouge, petite boucle de 300 m qui amène à un joli belvédère. Il y a beaucoup de monde en été, mais c’est beau…
  2. Pour un panorama plus aérien, rendez-vous aux belvédères du
    sentier de la Plateforme, niveau facile, env. 1 km aller-retour.
    Stationnement au départ du sentier, depuis la rue de la
    Montagne.

Parc national du Fjord-du-Saguenay
Secteur Baie-Ste-Marguerite

A 100 km de Ville de Saguenay (Chicoutimi) et 30 km de Tadoussac

Baie Ste-Marguerite © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Le parc national du Fjord-du-Saguenay est divisé en plusieurs secteurs qui s’étalent aussi bien sur la rive nord que sur la rive sud. C’est un incontournable pour profiter pleinement du fjord. Les frais d’entrée sont de 8,75 $ par personne par jour, quel que soit le secteur (gratuit de 0 à 17 ans).

Pour le secteur de la Baie Ste-Marguerite, notre coup de cœur va au sentier le Fjord, sur la partie qui va du centre de découverte et de services jusqu’à la Halte du Béluga.

Vue depuis le belvédère de Baie Ste-Marguerite © Crédit photo : Stéphane Morvan 

6 km aller-retour, niveau facile, accessible à pied ou à vélo (location sur place, à privilégier si vous avez peu de temps).

Ce n’est pas la beauté du sentier en soi qui nous a charmés (on préfère habituellement les sentiers moins aménagés, plus sauvages), mais le splendide panorama sur le fjord depuis le belvédère de la Halte au Béluga.

La marée basse permet de s’avancer dans la Baie Ste-Marguerite
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Et… aussi parce que le secteur est réputé pour l’observation des bélugas. Bon, c’était facile à deviner avec le nom du belvédère ;-). Alors, prenez vos jumelles et ne repartez pas au bout de 5 mn ! Le terrain de jeu est grand, les bélugas ne sont pas là à vous attendre…

En tout cas, l’ambiance est magique au coucher du soleil par beau temps et en bonus, on peut faire une belle promenade sur la plage à marée basse.

Une p’tite faim ? Le bon plan du coin !

 

Halte gourmande et panoramique à la Vieille Ferme © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Arrêtez-vous à la ferme agrotouristique La Vieille Ferme, à Saint-Fulgence !

C’est paisible, c’est champêtre, on prend un café et un cookie fait maison (miam) sur la petite terrasse en contemplant la vue, on s’y sent bien. Les produits locaux et biologiques y sont à l’honneur.

On aime particulièrement leur petite boutique-restau Au P’tit Marché : légumes du jardin, plats à réchauffer, houmous, yaourt, fromages régionaux, rillettes…

Ouvert tous les jours, de fin juin à début septembre, puis les fins de semaine jusqu’à l’Action de Grâce (2ème lundi d’octobre).

Où vous arrêter pour la nuit ?

 

Vue depuis le belvédère du Cap Jaseux à St-Fulgence
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Installez-vous au Parc Aventures Cap Jaseux, à Saint-Fulgence !

Mais pourquoi là ?

Et bien pour un bouquet de bonnes raisons, telles que :

  • Le site est au bord du Fjord du Saguenay
  • C’est très bien placé pour rayonner
  • Leur camping rustique est tout à fait adapté pour les vans aménagés
  • Le parc offre une grande variété d’activités de plein air sur place : kayak de mer dans le fjord, arbre-en-arbre, via ferrata, sentiers de marche et belvédère
  • Et cerise sur le sundae (ou sur le gâteau, c’est pareil ;-), c’est à 5 mn en van de la Vieille Ferme, miam !

Sur la rive sud du Saguenay…

Parc national du Fjord-du-Saguenay
Secteur Baie-Éternité

À 70 km de Ville de Saguenay (Chicoutimi) et 30 km de l’Anse St-Jean

Sentier de la statue - Fjord du Saguenay

Vue depuis le belvédère du sentier de la Statue
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Eh oui, encore le parc national. Je vous l’avais dit que c’est un incontournable…

Dans ce secteur, le sentier le plus connu est le sentier de la statue qui se termine au Cap Trinité où la statue de Notre-Dame-du-Saguenay surplombe le fjord.

7.6 km (3-4 h), niveau intermédiaire à difficile, au départ du centre de services. En fait, ça grimpe jusqu’à la halte Bellevue qui est à mi-parcours environ (c’est vrai qu’elle est belle la vue depuis là…), et la fin du sentier est plus facile.

Un bateau revient de son exploration du fjord © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Bonus : en été, un garde-parc reste à la halte Bellevue et donne des informations très intéressantes sur la formation du fjord.

Bémol : c’est le sentier le plus connu, mais aussi le plus fréquenté… En plein été, ça peut ressembler à une file indienne… Démarrez tôt !

Et pour ceux que cela effraie, une belle alternative est le sentier les Caps, sur le flanc Est de la Baie Éternité. Vous atteindrez le point de vue du Géant, un sommet dénudé qui offre une vue splendide sur la Vallée Éternité.

Mais, c’est plus long (10.2 km / 4-5h), de niveau intermédiaire à difficile, et le point de vue donne sur la baie et non sur le fjord. À vous de choisir !

 

Parc national du Fjord-du-Saguenay
L’Anse-de-Tabatière

À 10 min du village de l’Anse-St-Jean

Vue sur le fjord depuis l’Anse-de-Tabatière © Crédit photo : Stéphane Morvan

Si, si, encore le parc national…

Le gros plus ici, c’est que c’est accessible en voiture et tout proche du joli village de l’Anse Saint-Jean.

Il y a plusieurs belvédères qui s’enchaînent le long d’un sentier facile de 500 m. Je dois dire que je n’étais pas convaincue par le 1er belvédère parce que le décor est un peu « gâché » par les pylônes électriques qui relient les 2 rives.

MAIS, j’ai vraiment adoré la vue depuis le dernier belvédère et je suis restée là, à contempler ce paysage grandiose au coucher du soleil jusqu’à ce que la noirceur m’oblige à partir.

 

Pecher fjord du Saguenay

Un pêcheur à Petit-Saguenay
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Si toutefois c’est votre seule incursion dans le parc national, vous risquez de trouver ça cher de payer 8,75 $ par personne juste pour un sentier de 500 m… Surtout si vous y restez peu de temps.

Dans ce cas, rendez-vous plutôt au bout du Quai de Petit-Saguenay à 25 km de l’Anse Saint-Jean. Les couchers de soleil y sont réputés et c’est gratuit 😉

L’Anse-St-Étienne : plage, falaises et détente

À 105 km de Ville de Saguenay (Chicoutimi) et 35 km de l’Anse St-Jean

Sentier du Pic-au-vent - Fjord du Saguenay

Vue depuis le sentier du Pic-au-Vent © Crédit photo : Stéphane Morvan

Ça fait partie de nos belles découvertes de cet été. C’est en dehors du parc national, le secteur est moins fréquenté, on aime !

On a particulièrement apprécié le sentier du Pic-au-Vent (3.5 km) qui offre une vue grandiose sur le Fjord du Saguenay et sur la plage sablonneuse de l’Anse-St-Etienne en contrebas. Allez, avouez que les photos vous donnent envie d’y aller 😉
Le départ du sentier se fait depuis le Village Vacances Petit-Saguenay. L’entrée était gratuite en 2019, mais il faut compter 5 $ par personne en temps normal.

Détente et contemplation à l’Anse-St-Étienne © Crédit photo : Stéphane Morvan 

On enchaîne avec une promenade sur la plage à marée basse. Une p’tite trempette dans les bassins qui se forment autour des rochers, ou à marée montante dans l’eau réchauffée par le soleil. C’est le bonheur total…

Ouvrez grand vos yeux et sortez à nouveau les jumelles, les bélugas fréquentent le secteur, surtout en juillet/août !

Où vous arrêter pour la nuit ?
Sepaq mobile - Van

Stéphane devant un van de la SEPAQ
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Au camping Baie Éternité du parc national !

Comme ça, vous serez sur place pour profiter.

C’est isolé, mais vous pourrez vous dépanner à la boutique du centre de services si vous avez oublié de faire des courses (ça creuse le plein air…).

De notre côté, on aime bien les mets prêt-à-manger Happy-Yak qu’on trouve en vente dans les parcs nationaux du Québec. Nos préférés pour le moment : le chili végétarien et les crevettes au curry avec riz (mais y’en a plus, on a tout mangé 😉

Un mot sur le village de l’Anse-St-Jean

Spot camping au village de l’Anse-St-Jean © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Ce petit village au décor de carte postale est une autre perle du fjord, rive sud cette fois. Avec son charmant pont couvert, sa vue panoramique sur l’Anse St-Jean (oui, l’anse porte le même nom que le village…), ses petites boutiques artisanales, c’est un arrêt incontournable de ce côté-ci du fjord.

Rien que la boulangerie artisanale Nuances de Grain vaut le détour : pains gourmands, viennoiseries et tartelettes, tourtes à la viande et chaussons fourrés, fromages locaux… J’en ai encore l’eau à la bouche… Autant vous dire qu’on y est allé tous les jours durant notre séjour à l’Anse Saint-Jean 😉

Dégustation sur place ou à emporter. Située dans l’ancien presbytère à côté de l’église, ouvert tous les jours de 8h à 18h en été, puis les samedi-dimanche seulement jusqu’à l’Action de Grâce (2ème lundi d’octobre).

Anse-Saint-Jean

La fameuse vue du billet de 1000 $ à l’Anse-St-Jean © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Pour digérer les p’tites douceurs que vous venez de déguster, une petite balade jusqu’au belvédère du 1000 est tout indiqué (1 km aller-retour). Le départ du sentier est à 300 m de la boulangerie, au 289 rue St-Jean Baptiste.

Vous aurez ainsi une vue 5 étoiles sur le village et l’Anse St-Jean, sur le pont couvert du Faubourg et sur la rivière St-Jean.

Un peu bizarre comme nom pour un belvédère ? C’est parce que ce panorama était autrefois représenté sur les billets de 1000 dollars. Bon, les billets de 1000 $, ça n’existe plus, mais j’aime bien cette anecdote 😉

En bonus…

J’ai choisi de vous parler de quelques-unes des possibilités de découverte du fjord depuis la terre ferme, mais le fjord se dévoile aussi lors de sorties sur l’eau. En kayak, en zodiac, en bateau-mouche…

Voici une petite sélection pour ceux que ça intéresse :

Tadoussac : une étape qui se combine bien avec le Fjord du Saguenay

Traversier Tadoussac vue

Traversier de Tadoussac, là où le fjord rejoint le Saint-Laurent
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Pourquoi ça se combine bien, une p’tite idée ?

Et bien parce que c’est à Tadoussac que le Fjord du Saguenay rencontre l’estuaire du fleuve Saint-Laurent. La rivière Saguenay et le fleuve se rejoignent dans un décor de grand spectacle. C’est très très beau.

C’est vrai qu’habituellement, Tadoussac résonne avec observation des baleines. Et si vous voulez voir des mammifères marins depuis la rive ou depuis le fleuve, vous êtes au bon endroit.

Mais, ce n’est pas tout. On y pense peu, mais la région de Tadoussac offre de très belles possibilités de randonnées avec des panoramas somptueux.

La randonnée du mont Adéla-Lessard
Mont Adéla Lessard belle vue

Vue depuis le somment du Mt Adéla-Lessard à Tadoussac © Crédit photo : Stéphane Morvan

C’est notre coup de cœur 2019 !

Le sentier est génial tout du long et le point de vue depuis le sommet est exceptionnel, avec comme décor la Baie de Tadoussac et le point de rencontre du fjord avec l’estuaire du fleuve Saint-Laurent.

En bref, c’est 6.6 km aller-retour (retour par le même trajet), niveau intermédiaire, 330 m de dénivelé.

Mont Adéla Lessard - Tadoussac

Vue depuis le sentier du Mt Adéla-Lessard à Tadoussac
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Le sentier fait partie du parc national du Fjord du Saguenay (on y revient…). C’est en fait le début du sentier du Fjord (qui fait 41 km en tout), sentier dont je vous ai déjà parlé avec le belvédère de la Halte aux Bélugas.

Le départ se fait à gauche de la station piscicole de Tadoussac, à 200 m de l’arrivée/départ de la traverse Tadoussac – Baie Sainte-Catherine.

Le sentier de l’Estuaire
Dunes Tadoussac

Vue depuis le sentier de l’Estuaire à Tadoussac
© Crédit photo : Stéphane Morvan

À faire en complément ou si vous avez peu de temps. C’est seulement 800 m aller-retour, au départ du centre de services et de découverte de la Maison des Dunes (à 6 km du village).

Au bout du sentier, un joli belvédère surplombe l’estuaire du fleuve Saint-Laurent. On y profite du décor maritime à perte de vue, on jumelle (rappelez-vous, les mammifères marins apprécient la région eux aussi ;-), on n’a pas vraiment envie de repartir…

En plus, en chemin, vous passerez devant le belvédère des Dunes, ça vous fera un deux en un !

Un p’tit creux après tout ça ?
Le connaisseur Food truck

Les connaisseurs s’y arrêtent toujours à Tadoussac
© Crédit photo : Stéphane Morvan

Notre estomac a répondu oui à la question, c’est donc  l’occasion idéale pour tester la roulotte-à-patates Le Connaisseur, une véritable institution à Tadoussac.

Au menu : frites, burgers, hot-dogs, milk-shakes, club sandwichs… Pas très raffiné c’est vrai, ça reste un casse-croûte, mais ça fait du bien…

Et sans vous ruiner en plus 😉

Seul bémol, c’est au bord de la route 138. Mais, rien ne vous empêche d’aller déguster votre repas au bord du fleuve. Les beaux spots ne manquent pas !

Bon alors, rive nord, rive sud, ou les 2 ?

Vue depuis la rive sud du Fjord, aux environs de La Baie © Crédit photo : Stéphane Morvan 

Au final, ça reste votre choix, selon vos envies, vos rencontres, le temps dont vous disposez…

Chose certaine, les 2 rives offrent des points de vue exceptionnels et des possibilités d’activités comparables.

Ce serait fastidieux de vous lister tous les cas de figure, mais voici quelques pistes pour vous aider à combiner cette étape avec le reste de votre itinéraire.

🚙 Si vous arrivez du Lac Saint-Jean ou de la Mauricie ou de Québec (par la route 175) et que vous voulez rejoindre Tadoussac, le plus logique et le plus rapide est de passer par la rive nord.

Bien sûr, vous pouvez choisir de passer par la rive sud, mais c’est plus long en temps et kilomètres et cela oblige à prendre la traverse Baie-Sainte-Catherine / Tadoussac. Il n’y a pas de pont et vous ne serez pas les seuls à vouloir traverser… Même si ce service gratuit est assuré en continu, vous perdrez du temps.

🚙 Si vous avez envie de profiter des 2 rives (et que vous avez assez de jours pour le faire), l’idéal est d’arriver par la région de Charlevoix par la route 138, de bifurquer sur la route 170 Ouest à Saint-Siméon, de traverser la rivière Saguenay à Chicoutimi par le pont Dubuc et de profiter ensuite de la rive nord jusqu’à Tadoussac (voir tracé sur la carte).

Pour mieux comprendre cet écosystème exceptionnel qu’est le Fjord du Saguenay, voici une illustration très intéressante.

Infos utiles
Carte du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent
Guide du visiteur du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent (2019)
Guide du parc national du Fjord-du-Saguenay (2019

Pour aller plus loin

Passer par le Fjord du Saguenay est une invitation naturelle à continuer vers la Côte-Nord, la Gaspésie ou la région de Charlevoix si vous n’y êtes pas passé à l’aller. Le Québec tout entier est un vaste et merveilleux territoire à découvrir…

Votre valise est prête ?

Si vous avez besoin d’aide pour valider ou créer un itinéraire, visitez le blogue voyageraucanada.com 

Article écrit par Christine Briffod